21.07.04 Drac- Rob (67)

Topo: Le Drac entre Saint Bonnet et le Pont de la Guinguette

Au cœur du Champsaur, cette section du Drac offre une descente sportive et ludique avec vues sur les Ecrins et le Dévoluy. Un enchainement de rapides faciles mais qui peuvent être puissants en font une sortie mémorable.

Le tronçon central du Drac champsaurin est le plus agité parmi les sections en amont et en aval. Il s’agit d’une rivière à pente constante avec une succession de rapides (trains de vagues et quelques rouleaux sur la fin) qui plaira à celles et ceux qui cherchent une sortie en eau vive de type alpine. En résumé, une belle descente sportive offrant des sensations !

Les + : Rivière très ludique, parfaite pour ceux qui veulent s’amuser et qui n’ont pas peur de se mouiller.
Les – : La route est souvent présente, l’eau est assez chargée de sédiment.

Comment s'y rendre ?

En bus

Deux bus par jour montent de Grenoble à Gap et passent par le pont de la Guinguette jusqu’à Saint Bonnet. Le premier passe à 9h59 et le deuxième à 18h26. Vous pouvez trouver les horaires complets ici.

La descente en packraft

Cette section est en conditions pendant la fonte des neiges, surtout entre Mai et Juin et après quelques crues ponctuelles. Il faut compter environ 1.25m à l’échelle du Pont des Chabottes. Pour voir les niveaux, connectez-vous au site du Cleda (lien ici), en utilisant l’identifiant  CLEDA_Drac_EauxVives et le mot de passe Cleda2020! Vous pouvez ensuite choisir la période. La jauge est aussi visible sur Riverapp.

Accédez à la rivière par un petit sentier raide qui suit le flanc du pont en rive droite. Embarquez sous le pont et lancez vous dans la glissière pour un départ amusant et à pleine vitesse ! Si vous préférez démarrer plus doucement, un sentier qui part du parking permet d’accéder facilement aux berges en rive droite.

Les premières centaines de mètres commencent par quelques vagues. Au bout d’un kilomètre environ, un virage à gauche donne lieu à une série de rapides, qui vous amènent à un virage plus serré à droite. Un tas de gros blocs montent jusqu’à la route la route en face, qui reste proche sur la totalité du parcours, mais qui se fait oublier. C’est dans ce virage qu’on trouve le premier rapide qui annonce la couleur de la descente : des successions de vagues assez continues avec peu de contres ! Dans ce virage, ainsi que le suivant qui se trouve dans la même configuration (gros mur de blocs sur la gauche), gardez vos distances de ces constructions humaines, en coupant l’intérieur des courbes si possible.

 La suite de la rivière se navigue a vue, avec des plages de galets plus ou moins continues sur les bords. Vous êtes en effet sur un tapis roulant qui vous amène à travers une belle série de rapides ludiques. Cela monte crescendo sur les derniers kilomètres ! Quand le débit commence à être important il faudra éviter quelques gros trous qui se forment derrière les blocs et les pleureurs au milieu de la rivière, ainsi que naviguer le plus droit possible à travers les rouleaux.  Il est important de maitriser l’auto-sauvetage (être capable de remonter seul sur son packraft) et de ne pas lâcher son matériel en cas de chute, car la manque de contres et la vitesse de l’eau pourra emmener loin votre packraft. Aussi, même s’il y a moins d’embâcles que sur le tronçon supérieur, le Drac reste une rivière sauvage avec des crues qui peuvent arracher et ensuite déposer des branches et arbres sur les bords.

A mesure qu’on approche de la fin, les blocs deviennent plus importants et les gravières laissent place à la roche-mère. Les derniers rapides offrent un joli bouquet final ! L’ultime rapide de la section se trouve juste avant le pont, où vous pourrez sortir en rive droite sur une dalle de rocher. La descente complète ne devrait pas durer plus de 1:30-2h avec des pauses.

Informations Essentielles

Découvrez d'autres aventures

Confection des packrafts à l'aide d'une soudeuse haute fréquence
Offre d'Emploi
Médo

MEKONG recrute un·e Opérateur·trice de Fabrication !

MEKONG, entreprise créée en 2019 et située à Crest (Drôme) fabrique des packrafts, un concept de kayak ultra-léger né aux USA il y a une quinzaine d’années. Nous recrutons un.e Opérateur.trice de Fabrication afin d’assurer la confection des packrafts et le prototypage de nouveaux modèles.

Lire la suite »
Ressources
Rob Estivill

Parler packraft ? Terminologie de rivière

En rivière, comme chaque milieu spécifique, nous avons besoin de termes précis pour décrire les phénomènes physiques et techniques que nous allons rencontrer en packraft. Voici une petite sélection des termes plus utilisés pour décrire la rivière avec des illustrations simples.

Lire la suite »
Ressources
Rob Estivill

Difficulté en packraft : classification des rivières

Vous avez peut-être déjà entendu parler des rivières en classe IV ? Comme dans beaucoup de domaines, la difficulté du parcours en eau vive est classée sur une échelle numérique. Cela vous donne un repère et vous aidera dans la prise de décision concernant le choix d’un parcours ou d’un autre. Vous pourrez trouver ce classement en cherchant dans les topos ou en discutant avec les locaux. Avec l’expérience, vous pourrez le déterminer vous mêmes.

Lire la suite »
Micro-aventure
Rob Estivill

Ubaye – La Reine des Neiges

Été 2021. Nous sommes sur le retour d’une sortie sur l’Ubaye, rivière reine des Hautes-Alpes. Dans le train qui traverse les montagnes du Haut-Diois et nous ramène à la maison, nous rêvons d’un nouveau bateau qui repousse les limites du packraft. Une nouvelle forme, adapté à l’eau vive…

Hiver 2023. Après quasi un an et demi de travail, nous retournons sur l’Ubaye pour y tester notre ultime prototype et profiter de l’incroyable paysage minéral qui nous offrent les Gorges Royales. Nous arrivons peu après le dernier épisode neigeux, qui a blanchit les montagnes jusqu’à 800 m d’altitude.

Lire la suite »
Nico Mathieux descend le Rhone en packraft Mekong
Micro-aventure
Rob Estivill

Rhône Intégrale – Nico Mathieux

Cet été passé, l’explorateur Nico Mathieux est parti réaliser une expédition plus proche de chez nous que d’habitude. En remontant en alpinisme jusqu’aux glaciers à environ 3000 m d’altitude dans le Valais Suisse, il a ensuite suivi le trajet du fleuve, d’abord à pied puis à vélo, jusqu’au lac Leman et la frontière Française. C’est ici qu’il a troqué les pédales pour la pagaie, et gonflé son packraft pour attaquer le cœur du projet : pagayer jusqu’à la Mer.

Lire la suite »
Topo
Rob Estivill

Topo : L’Eygues de Rémuzat à Sahune

Cette descente traverse les gorges de Saint May, un paysage rocheux et sauvage, survolé par les vautours, là où la Drôme provençale nous dépayse et nous fait rêver avec les montagnes de l’Ouest américain. C’est un parcours d’eau vive en classe II-III, très esthétique et très prisé

Lire la suite »

Article récent

Couleurs de la Suède, voyage en packraft solo
Voyage
Céline Sampaio

Packraft en Suède : voguer sur les lacs du Dalsland

Le Dalsland, en Suede 🇸🇪, est une région accessible en bus ou en train depuis la France. Avec 450 km² d’eau, un canal long de 254 km et une densité de population proche de celle de la Lozère, ce territoire offre tout ce dont je rêve pour ma première aventure en packraft… Un petit coin de paradis où naviguer en toute liberté, sans itinéraire, sans montre et sans bitume alentour !

Lire plus »

NOUS SUIVRE

NOS ACCESSOIRES

Découvrez nos accessoires

Toute une gamme d'articles sélectionnés pour la pratique du packraft

Autre article

Panier

Afin de vous garantir une expérience optimale sur notre site et de réaliser des statistiques de visites, nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. En savoir plus.